X

Laissez nous vos coordonnées nous vous rappelons gratuitement :

icone linkedin

Un véhicule automobile avait subi des dommages dans un accident de la circulation dans lequel il était seul impliqué. Le propriétaire du véhicule qui était aussi passager, avait confié la conduite dudit véhicule à un tiers et a demandé réparation de son préjudice matériel au conducteur.

La demande de réparation au conducteur

Réparation des dommages dans un accident de la circulation

Le Tribunal d’Instance du Mans avait débouté le propriétaire de sa demande au motif que son dommage matériel ne pouvait faire l’objet d’une indemnisation seulement s’il démontre l’existence d’une faute du conducteur du véhicule. Le propriétaire du véhicule avait alors formé un pourvoi en cassation. La Cour de Cassation dans un arrêt du 13 juin 2019, a cassé le jugement du Tribunal d’Instance en rappelant l’alinéa 1er de l’article 5 de la loi du 5 juillet 1985, à savoir que seule la faute de la victime peut limiter ou exclure l’indemnisation des dommages aux biens qu’elle a subis.

Ce n’est pas à la victime de prouver que le conducteur a commis une faute.

Vous souhaitez contacter le Cabinet d'avocats Benayoun sur ce sujet ? Ecrivez-nous, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins publicitaires. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales