X

Laissez nous vos coordonnées nous vous rappelons gratuitement :

icone linkedin

Lexique médico-légal

Dans ce lexique, j’ai voulu vous permettre de trouver un maximum de définitions des mots les plus courants utilisés dans le cadre de l’indemnisation du dommage corporel et de l’expertise médicale.

J’espère que ce lexique vous aidera.


Décérébration rigidité de décérébration) - décortication

La rigidité de décérébration se dit des contractures neurologiques diffuses survenant au tronc et aux membres qui sont en hyperextension (opisthotonos) par déconnexion entre les voies motrices (inhibitrices de la spasticité) du cortex cérébral et celles de la motricité du tronc cérébral et de la moelle. Il s'agit de contractures « très dures » ne permettant pas ou très peu de mobiliser l'articulation concernée. La rigidité de décérébration peut survenir au cours de... Lire la suite

Voir aussi : tronc cérébral

Déchoquage

Terme utilisé en réanimation pour le traitement d'un état de choc (utilisation des différents moyens selon la cause: "remplissage" par des grosses molécules, du sang, l'utilisation de tonicardiaques et vasculaires & Le but est de réamorcer la circulation sanguine cérébrale, d'apporter au cerveau de l'Oxygène, etc & Lire la suite

Voir aussi : urgences-réanimation

Déficience

La déficience correspond selon la classification internationale des handicaps (INSERM-CTNERHI-OMS), à: toute perte de substance ou altération d'une structure ou fonction psychologique, physiologique ou anatomique. Il en résulte une incapacité qui correspond à: toute réduction partielle ou totale résultant d'une déficience de la capacité d'accomplir une activité d'une façon ou dans les limites considérées comme normales pour un être humain. Il en résulte un handicap ou... Lire la suite

Délire

Il s'agit d'un dérangement de l'esprit d'origine psychiatrique avec un discours qui peut prendre différentes formes comme la persécution, l'interprétation & . On considérait encore récemment que lors d'une pathologie cérébrale acquise suite à un traumatisme crânien, il n'y avait pas de lien entre un délire et un traumatisme crânien, en dehors peut-être d'être un facteur déclenchant excepté les confabulations en cas de syndrome frontal. Cependant dans des lésions cérébrales... Lire la suite

Démence-état démentiel

C'est une détérioration importante des facultés intellectuelles. Notons la persistance, au-delà de 2-3 ans d'une désorientation temporospatiale par exemple, d'importants troubles de la compréhension, de l'expression orale, de troubles praxiques et gnosiques. Cela peut être la conséquence d'un traumatisme crânien sévère mais le diagnostic de démence posttraumatique se pose surtout chez les sujets âgés. Quelle est la part du traumatisme, ses circonstances & . Lire la suite

Dents - appareillage dentaire

Les traumatismes faciaux avec traumatisme dentaire, la perte ou la détérioration d'un appareillage sont d'une grande fréquence en même temps qu'un traumatisme crânien, un polytraumatisme, un traumatisme médullaire. En cas de réparation, le DFP est en diminution, mais les soins et prothèses sont pris en charge par l'assurance du responsable. Pour une édentation complète non appareillable : DFP : 35% Perte d'une dent incisive, prémolaire : 1%. Pour une canine : 1,5% Le taux est... Lire la suite

Dépression

Il n'est pas question ici de parler de la maladie psychiatrique qui peut d'ailleurs être à l'origine d'un passage à l'acte entraînant par exemple à la suite d'une défenestration un traumatisme crânien, une paraplégie voire les deux. L'accident de la voie publique peut lui-même être causé par un passage à l'acte. La dépression maladie correspond à des critères précis définis notamment dans le DSM III qui est un manuel de diagnostic psychiatrique validé. Parmi ces critères,... Lire la suite

Voir aussi : traumatisme névrose stress

Dérivation du liquide céphalorachidien - Hydrocéphalie à basse pression

C'est une complication qui survient assez rarement dans les traumatismes crâniens sévères. Elle se produit le plus souvent à distance en cas d'hémorragie méningée ce qui a pour conséquence la constitution d'un obstacle à l'écoulement du liquide céphalorachidien. Il s'ensuit une compression au niveau du parenchyme cérébral. Quand cela survient très tôt après le traumatisme crânien, des complications neurologiques surviennent avec surtout une altération de la conscience, une... Lire la suite

Désinhibition

C'est un symptôme fréquent que l'on retrouve surtout dans les atteintes frontales. Le patient dit tout ce qu'il pense et n'a plus de contrôle. Elle se retrouve habituellement avec d'autres manifestations d'un syndrome frontal comme une euphorie, une excitation verbale, une anosognosie. Le stade supérieur est la désinhibition sexuelle qui a toujours une valeur pronostic quand elle a existé et duré longtemps. C'est un élément de gravité (d'origine frontale). La désinhibition peut... Lire la suite

Désorientationtemporospatiale

Elle se retrouve à la sortie du coma (correspondant à la période d'amnésie post-traumatique). Elle peut ensuite prédominer par rapport au temps ou au repérage spatial. Sa durée a une valeur pronostic. Sa persistance au-delà de plusieurs mois est très péjorative pour l'avenir concernant les capacités mnésiques et intellectuelles. Lire la suite

Diabète insipide

Il s'agit d'une atteinte endocrinienne par lésion de l'hypophyse et/ou de l'hypothalamus entraînant un déficit de l'hormone antidiurétique (ADH). On le retrouve fréquemment dans des traumatismes crâniens sévères surtout au début. Hormis dans les atteintes sévères, c'est une séquelle peu fréquente. Il se traduit par une augmentation de la prise des boissons et du nombre de mictions pour une diurèse (polyuropolydypsie) qui peut atteindre largement 10 litres par 24h voir bien... Lire la suite

Diplégie

Se dit d'une paralysie d'origine cérébrale donnant une double hémiplégie ou une paraplégie. Ce terme est utilisé surtout pour désigner la maladie de Little correspondant à une anoxie cérébrale néonatale. Pour le traumatisme crânien, on utilise plutôt le terme de quadriplégie et de tétraplégie pour les atteintes médullaires. Lire la suite

Diplopie

C'est une vision double qui fait suite à l'atteinte d'un ou plusieurs muscles d'un oeil, ce qui entraîne un décalage dans la réception de l'image. L'examen permet de retrouver la cause c'est-à-dire l'atteinte du nerf commandant le ou les muscles atteints. En cas d'atteinte d'une III ème paire crânienne la commande de la pupille peut être atteinte (en mydriase). La diplopie est d'une grande fréquence après un traumatisme crânien sévère. Elle est la conséquence de lésions au... Lire la suite

Diurèse

C'est la quantité d'urines émises. Sa quantité (il faut s'assurer de son abondance) est une préoccupation importante pour les atteintes médullaires et les périodes d'alitement pour éviter la stase et l'infection des urines ainsi que la formation de lithiase. Elle peut être très abondante en cas de diabète insipide. Lire la suite

Dominant (hémisphère dominant-latéralité)

Il s'agit du gauche chez le droitier. Les 2 sont possibles chez le gaucher. Il est toujours intéressant de bien rechercher la latéralisation pour bien comprendre le type de lésions neurologiques pour les fonctions supérieures. Il faut rechercher bien sûr la main en sachant que toute personne qui n'est pas parfaitement latéralisée utilisera préférentiellement la droite dans notre société où tout est surtout fait pour les droitiers. Un bon repaire: pour les WC, on s'essuie avec la... Lire la suite

Dorsale (thoracique) moelle et colonne ou thoracique

Thoracique est utilisé maintenant. A ce niveau, la moelle épinière est de petit diamètre dans un canal rachidien relativement étroit avec des vertèbres relativement peu mobiles reliées au thorax, ce qui augmente la rigidité de l'ensemble. Ceci fait que les fractures importantes du rachis dorsal quand il y a une rupture du mur postérieur face postérieure des corps vertébraux à la partie antérieure du canal rachidien, entraînent le plus souvent une paraplégie complète... Lire la suite

Voir aussi : fractures paraplégie

Dysesthésie

C'est une perturbation de la sensibilité. Il peut s'agir d'une augmentation ou d'une diminution mais on utilise plutôt ce terme en cas de perceptions anormales comme des picotements, impressions sensitives habituellement désagréables. Elles sont fréquentes dans les atteintes médullaires et dans les atteintes sensitives des traumatisés crâniens. Lire la suite

Dysexécutif-syndrome

Le syndrome dysexécutif est le syndrome frontal proprement dit ou tel qu'on l'appelait et on l'appelle encore mais le terme de « dysexécutif » est plus large indiquant le dysfonctionnement des fonctions exécutives comme le langage, la mémoire, le calcul &. En fait ce terme est utilisé pour indiquer que les lésions ne sont pas situées au lobe frontal mais au niveau des voies et connexions entre ce lobe et les autres parties du cerveau. En effet nous avons vu (voir frontal-syndrome),... Lire la suite

Voir aussi : frontal-syndrome

Dyskinésies ou dyscinésies

Ce sont des mouvements anormaux incontrôlés. On les dit d'attitude lorsqu'ils surviennent quand on maintient une attitude comme tendre les 2 index. Ils sont dits volitionnels lorsqu'ils sont déclenchés lors de mouvements volontaires. L'origine est une lésion au niveau des noyaux gris centraux. Lire la suite

Voir aussi : cervelet

Dysphagie

C'est la difficulté pour le passage des aliments et boissons de la bouche à l'estomac. C'est rare et existe dans le cadre d'une atteinte associée. Lire la suite

Voir aussi : déglutition

Dysphonie-Aphonie - dyspneumie

L'aphonie est la perte de la phonation. La dysphonie représente ses difficultés. L'origine est soit centrale : la dysarthrie (la commande nerveuse est touchée), soit périphérique: dysfonctionnement au niveau du larynx dont l'origine peut être une lésion liée à l'intubation. La dyspneumie : difficultés au niveau du souffle proviennent des bronches (sténose par exemple. Lire la suite

Voir aussi : Anarthrie-dysarthrie

Dyspnée

Ce sont des difficultés à respirer que l'on peut retrouver au cours du coma et de diverses complications respiratoires (lésion bronchique, embolie pulmonaire &). Dans les atteintes médullaires, il est important de savoir que les muscles abdominaux sont innervés de D6 à D12 (ou T6 à T12) et qu'excepté s'ils sont spastiques, il est nécessaire d'utiliser une sangle abdominale pour les compenser et ainsi améliorer la respiration. En effet, à chaque fois le périnée est touché et là... Lire la suite

Dystonie

Il s'agit de troubles du tonus musculaire d'origine cérébrale comprenant des contractions involontaires déclenchées par le mouvement effectué qu'elles parasitent. Quand on ne les retrouve pas, on arrive à les déclencher dans certaines positions que le patient connaît et évite. Il s'agit souvent de mouvements d'enroulement du membre supérieur, d'adduction du poignet et des doigts. Il peut s'agir d'une flexion plantaire du pied, d'une extension du gros orteil. L'origine se situe... Lire la suite

Dysurie

C'est la difficulté à uriner. Les dysuries concernent toutes les difficultés du déclenchement des mictions qu'il s'agisse d'un obstacle mécanique comme une hypertrophie de la prostate ou de troubles de la fonction comme dans les lésions médullaires entraînant un système vésico sphinctérien automatique, autonome ou mixte. Le traitement est fonction de la cause. Lire la suite

Voir aussi : vessie neurologique

    Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins publicitaires. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales