X

Laissez nous vos coordonnées nous vous rappelons gratuitement :

icone linkedin

Lexique médico-légal

Dans ce lexique, j’ai voulu vous permettre de trouver un maximum de définitions des mots les plus courants utilisés dans le cadre de l’indemnisation du dommage corporel et de l’expertise médicale.

J’espère que ce lexique vous aidera.


Babinski (signe de )

Lors de l'examen neurologique, c'est l'extension lente et majestueuse du gros orteil lors de la stimulation de la plante du pied. Ceci authentifie une lésion du faisceau pyramidal (qui véhicule les neurones de la motricité). Ce signe a une grande valeur dans un domaine parfois difficile où il faut différencier ce qui est organique indemnisable de ce qui est fonctionnel (majoré consciemment ou non, simulé) non indemnisable. Il faut aussi l'interpréter dans le contexte de l'histoire... Lire la suite

Voir aussi : pyramidal

Balint (syndrome de )

Le barème de capitalisation le plus appliqué, celui du décret n°86/973 du 22 août 1986, est devenu obsolète. Les Tribunaux dans leur majorité ont effectué un revirement de jurisprudence et n'appliquent plus ce décret. Certaines Cours d'Appel et certains Tribunaux ont appliqué dans un premier temps le barème TD 88/90 du Trésor Public, qui était nettement plus favorable à la victime, mais l'application de ce barème n'était pas suivie par toutes les juridictions. Le barème de... Lire la suite

Base du crâne : fracture

Les fractures au niveau de l'étage antérieur dont l'ethmoïde et le sphénoïde ont pour particularité de pouvoir entraîner une brèche duremérienne c'est-à-dire une fuite de liquide céphalorachidien en particulier une rhinorrhée (écoulement par le nez). La conséquence est un risque d'infection et de méningite. La brèche peut se colmater spontanément mais il faut toujours penser à une récidive même si à priori elle devient rare avec le temps. Tout écoulement aqueux (eau de... Lire la suite

Voir aussi : brèche duremérienne

Bébé secoué

Expression utilisée pour décrire les lésions cérébrales subies par un nouveau né ou un enfant en très bas âge victime de maltraitances. Lire la suite

Bilan neuropsychologique

C'est un bilan essentiel chez le traumatisé crânien pour évaluer l'état de ses fonctions intellectuelles, sa mémoire, sa rapidité d'analyse &. Il nécessite l'utilisation de tests et un(e) neuropsychologue entraînée. Sur le plan judiciaire ce bilan est fréquemment demandé par l'expert judiciaire, surtout lorsque ce dernier est un neurologue. Lire la suite

Blessé médullaires

Les blessés médullaires sont les personnes qui subissent une atteinte de la moelle épinière le plus fréquemment traumatique à la suite d un accident de la route ou d une agression des membres inférieurs (paraplégie) ou des quatre membres (tétraplégie) en fonction de la hauteur du choc spinal. Ces déficits sensitivomoteurs sont associés à d autres déficiences fréquentes, respiratoires, neuro-orthopédiques (spasticité et ostéome), neurovégétatives (baisse de tension,... Lire la suite

Boiterie

Pour les patients qui peuvent marcher notamment après un traumatisme crânien sévère ou une atteinte médullaire incomplète, même avec aide, l'étude de la boiterie est un temps très important de l'expertise. On observe : la marche normale, avec et sans chaussures, la marche sur la pointe des pieds, sur les talons, la station unipodale, et des épreuves plus difficiles comme la montée et descente des escaliers, le saut à cloche pied, l'accroupissement, la marche du funambule & . On... Lire la suite

Botulique (toxine)

La toxine botulique est extraite des bacilles responsables du botulisme (intoxication alimentaire gravissime) et son utilisation permet d'entraîner une paralysie transitoire de certains muscles. Ceci a un grand intérêt notamment pour lutter contre la spasticité quand elle est localisée et ainsi d'éviter les déformations qu'elle entraîne. Elle est utilisée aussi maintenant pour diminuer la spasticité de la vessie directement dans la paroi vésicale (muscle Détrusor) par voie... Lire la suite

Bradycardie

C'est un ralentissement du rythme cardiaque qui peut avoir pour conséquence une chute de la tension artérielle et une baisse d'oxygénation du cerveau. C'est une complication grave du traumatisme crânien sévère par des lésions bulbaires qui peuvent être provoquées par un engagement du cerveau (voir engagement) Lire la suite

Brèche duremérienne - dure-mère

La dure-mère est une membrane fibreuse tapissant la paroi crânienne et celle du canal rachidien qui constitue la partie externe (relativement solide) des méninges retenant le liquide céphalorachidien. Plus exactement, elle est tapissée dans sa partie interne du feuillet externe de l'arachnoïde puis vient le liquide céphalorachidien, la pie-mère et le cerveau. Dans le canal rachidien, la dure-mère s'étend du trou occipital à la 2ème vertèbre sacrée, se terminant en cône (voir... Lire la suite

Voir aussi : base du crâne

Bronchospasme

C'est un spasme bronchique pouvant survenir au décours de la réanimation d'un traumatisme crânien notamment avec le risque d'entraîner une baisse d'oxygénation du cerveau et une aggravation de l'hypoxie cérébrale. Lire la suite

Brow-Séquard (syndrome de)

C'est l'atteinte d'une moitié de la moelle qui entraîne une paralysie avec spasticité associée à des troubles de la sensibilité profonde du côté de la lésion, et une abolition de la sensibilité thermique et douloureuse du côté opposé. Ce syndrome est très rarement pur et complet. Ceci s'explique par le croisement au niveau de la moelle des neurones véhiculant la sensibilité thermique et douloureuse. Lire la suite

Voir aussi : paraplégie

Brûlé (grand brûlé)

Les brûlures les moins graves sont celles du premier degré : la brûlure se situe dans la zone superficielle de l'épiderme puis ensuite celles du deuxième degré où apparaissent des phlyctènes : décollements cutanés (bulle) avec liquide séreux sous l'épiderme qui peut masquer une nécrose sous-jacente du derme. Le troisième degré est la destruction de la totalité de la peau (épiderme et derme). La peau et noirâtre, desséchée, cartonnée. Il s'agit d'une nécrose qu'il sera... Lire la suite

Bulbe

C'est la partie basse du tronc cérébral qui rejoint la moelle épinière C'est une région riche en passage de neurones (faisceau pyramidal, voies cérébelleuses, voies de la sensibilité...) qui peuvent être lésés chez le traumatisé crânien sévère, comme séquelles d'engagement cérébral et de compression du bulbe. C'est aussi à ce niveau que se situent les noyaux des nerfs des dernières paires crâniennes: le V sensitif, IX (Glossopharyngien), X (Pneumogastrique), XI... Lire la suite

Voir aussi : encéphale

Bulbocaverneux-clitoridoanal réflexe

La recherche de ces réflexes chez l'homme et chez la femme permet avec le réflexe anal, d'apprécier le fonctionnement distal de la moelle épinière. Le bulbocaverneux se recherche en pinçant le gland, ce qui entraîne une contraction des corps caverneux et qui peut diffuser au sphincter anal et au périnée ce qui traduit un signe de diffusion. Plus il est vif, plus il est visible. Habituellement ce réflexe est faible. S'il est vif et diffusé, c'est qu'il y a une atteinte médullaire... Lire la suite

    Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins publicitaires. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales