icone linkedin

Avocat

Auxiliaire de justice qui fait profession de donner des consultations, rédiger des actes, plaider et défendre les intérêts de ses clients, et dont la mission comprend l'assistance et la représentation de ces derniers.

Il est inscrit au tableau établi par l'Ordre dont il dépend.

C'est une profession libérale et indépendante. Elle est tenue au secret professionnel.

L'avocat peut plaider devant n'importe quelle juridiction et dans toute la France.

L'avocat peut être généraliste ou avoir choisi de se spécialiser. Pour obtenir une spécialisation, l'avocat doit passer un examen de contrôle des connaissances dans sa spécialisation et justifier d'une pratique professionnelle de 4 ans auprès d'un avocat spécialiste dans la matière revendiquée. Chaque spécialisation contient elle-même des « champs de compétence ».

En la matière, l'avocat peut être titulaire d'un certificat de Spécialisation en Droit des Personnes et obtenir aussi des champs de compétence en Réparation du préjudice corporel, responsabilité civile et assurances des particuliers. Cependant, la liste des spécialisations doit faire l'objet d'un nouveau décret.

Devant le Tribunal de Grande Instance, l'avocat a un monopole de postulation ; le client ne peut se défendre seul. A titre d'exemple : en matière d'accident de la circulation et dans le cadre de la responsabilité médicale, en cas de contentieux, seul l'avocat peut représenter son client devant ce Tribunal.

En revanche, devant la Commission d'Indemnisation des victimes d'Infractions (CIVI), la CRCI.., la victime peut se défendre seule, si elle le souhaite. Cette possibilité est très théorique, car en général la victime ne connaît ni la loi, ni la jurisprudence, ni les pratiques juridictionnelles.

C'est l'avocat qui notamment constitue le dossier, rédige les assignations en référé et au fond, assiste à l'expertise judiciaire ou amiable avec le médecin-conseil, rédige les conclusions, communique les pièces, assure les audiences de plaidoiries...

Dans le cadre de la réparation d'un dommage corporel grave (amiable ou judiciaire), l'indemnisation est toujours longue à obtenir, en raison notamment de la consolidation. Ainsi, il est indispensable que la victime et sa famille aient confiance en leur avocat, en ses compétences juridiques et humaines.

    Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins publicitaires. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales