5 / 5

Accident - paraplégique

Je travaillais dans le Sud de la France en tant qu’Adjointe de Direction dans un hôtel.

Début 2008, j’ai été victime d’un très grave accident de la circulation : passager dans un véhicule qui roulait trop vite, son conducteur en a perdu le contrôle.

J’ai été expulsée de ce véhicule après avoir fait un vol plané de 17 mètres où j’ai tapé sur un arbre.

On m’a plongé dans un coma artificiel car j’avais de multiples lésions, notamment un traumatisme crânien et un traumatisme facial.

Je suis restée un mois et demi à l’hôpital et j’ai par la suite entamé une longue rééducation.

Aujourd’hui, je vis sur un fauteuil roulant car je suis paraplégique.

Lorsque j’ai été en centre de rééducation, on m’a conseillé un avocat spécialisé et on m’a parlé de Maître BENAYOUN, que j’ai rencontré.

J’étais déjà défendu par un précédent avocat et j’ai compris qu’il fallait un avocat spécialisé en dommage corporel d’où mon choix de saisir Maître BENAYOUN.

Il m’a immédiatement fait percevoir des provisions pour me permettre de gérer mon handicap et m'a aidé face au refus systématique de l’assurance.

En 6 ans de procédure, je n’ai jamais eu aucun problème pour l’avoir au téléphone.

Maître BENAYOUN a répondu systématiquement à mes appels que ce soit pour mon dossier, une information, même une question qui n’avait rien à voir avec mon dossier.

Il a pris le temps d’y répondre et de m’écouter, de me renseigner ou de m’orienter vers un spécialiste.

Il m’a assistée à toutes les expertises médicales et pour l’adaptation de mon logement.

Une fois qu’il a pris votre dossier, je peux vous certifier qu’il ne vous lâche pas tant que ce n’est pas terminé.

Il donne tout ce qu’il peut pour ses clients et surtout s’il estime que vous êtes dans votre droit.

Il a obtenu systématiquement tout ce que je demandais et s’est battu à cet effet notamment face à l’assurance.

Même si la paraplégie est dure à vivre, c’est comme si vous aviez juste les deux jambes dans le plâtre, c’est ennuyeux mais c’est la fin du monde car vous n’avez que vos bras et votre tête.

Heureusement que Maître BENAYOUN a été à mes côtés car seule, je ne sais pas comment j’aurais fait pour rester courtoise et polie dans ce combat qui a été le mien.

La conclusion de mon histoire est la suivante : toutes les personnes qui se trouvent plus ou moins dans ma situation, j’espère qu’elles auront la chance de pouvoir être défendues par un avocat comme Maître BENAYOUN.

 

 

VD, 28 ans

Soumettez votre témoignage